Sur quelques disjonctions de perception, ou l’avènement de ce que Pasolini a nommé le « néo-fascisme »

28 maggio 2006
Pubblicato da

De Philippe Roux (inedito)

1- Première disjonction dans le manuscrit de 1844 de Karl Marx

Pour Marx, « l’ouvrier n’est pas reconnu comme homme. On s’intéresse à lui lorsqu’il travaille, et on laisse le reste au soin du médecin, du juge, du fossoyeur ou du prévôt de mendiant ». Cette première disjonction, nous pourrions la nommer « apparition/disparition » de l’ouvrier quand il n’est pas encore considéré comme homme. Son temps de vie est tronçonné par la pointeuse ; pour lui, la vie s’ouvre et se referme comme le soleil se lève et se couche. Le but de Marx sera naturellement de faire de l’ouvrier un homme visible par tous et acceptable comme tel, et non un ouvrier victime et invisible.

More...

2 – Autre disjonction: dans La Société du Spectacle de Guy Debord

L’homme est apparu, Marx l’a fait apparaître, l’homme ouvrier est donc advenu, mais il est pris en charge dans sa consommation et dans son temps libre. Cette prise en charge sous-tend que l’ouvrier est intégré dans son insatisfaction et dans sa révolte. La révolte et l’insatisfaction pour Debord peuvent devenir des engrenages du mécanisme spectaculaire, et même cela seulement.

3 – Disjonction « homologuante »

Pasolini, en 70-74, a mis en évidence une autre disjonction qu’il va appeler « l’homologation », ou nivellement du tout au même, entre autres dans un texte qui s’appelle La Disparition des lucioles, et dans son dernier film Salo ou les 120 jours de Sodome. Cette homologation serait le cœur de cette pensée complexe qu’il nomme « néo-fascisme ».
Il est à noter que cette « disjonction homologuante » se situe dans une période très importante de notre modernité, une des périodes les plus réactionnaires et les plus violentes et décisives de notre histoire moderne et post-moderne, à savoir, la révolution de droite, où la droite a magnifiquement montré sa possibilité d’adaptation aux nouvelles données de contestation issue de 68. Ce que Pasolini appelle la « nouvelle bourgeoisie » n’est plus une bourgeoisie traditionnelle, ordonnée, hiérarchique, et conservatrice : elle s’est donné les attributs pour concevoir une modernité autre qu’économique. Les ordres moraux qui l’ont jusqu’alors gouvernée peuvent être détournés dans des fonctions d’une apparente humanité. Mais ces subterfuges ont pour objectif de réprimer et de faire disparaître la potentialité d’un devenir homme de l’ouvrier, mais aussi du pauvre, du réprimé.

4 – Le cercle de la réversibilité

Cette homologation a une image dans Salo. Elle s’insère dans la structure narrative du film qui est construite autour de quatre cercles, en référence à Dante. Il y a le cercle des supplices, le cercle de la mort, le cercle des camps, et celui qui m’intéresse plus particulièrement: le cercle de la société du spectacle. Et c’est à l’intérieur de ce cercle que l’on pourrait voir un cercle supplémentaire qui circonscrit l’homologation: le « cercle de la réversibilité ».
Il y a un moment décisif où l’un des bourreaux utilise des jumelles de théâtre pour regarder au loin des hommes se faire massacrer. Il fait un geste significatif : il retourne les jumelles, de manière à voir encore de plus loin ce qui se passe, il met le massacre à plus de distance. Métaphoriquement, il fait un geste où lui, bourreau, devient un observateur homologué, c’est-à-dire qu’il devient une victime en mettant à distance sa responsabilité. Il est à la fois un dignitaire du voyeurisme, tout en mettant ce qu’il voit suffisamment loin de lui pour qu’il puisse s’en déresponsabiliser. En quelque sorte, il nous dit : « À partir de maintenant tout sera vu de loin. Tout sera vu par le truchement de jumelles retournées. Non seulement nous pourrons assouvir nos pulsions de voyeurs, mais, comble du paradoxe, nous en serons informés. »
Le bourreau-voyeur, en renversant le sens des jumelles, a trouvé une justification suffisante à son barbarisme. Une justification euphémisante.
C’est en poussant les limites de l’optique que la disjonction a eu lieu, elle a trouvé le flou, à savoir le point qui justifie toute inertie.
Le néo-fascisme est donc ce point flou qui serait une force sans domicile, c’est-à-dire un point fixe qui met à distance, extraterritorialise la perception. Le lieu visé n’a plus de domicile. L’homme massacré n’a plus de lieu qui garantisse sa visibilité.

5 – Mécanique sadienne du jeu avec la misère

Cette disjonction est un organisme-mécanico-psychologique. Elle est onanique. C’est une mécanique aux organes réversibles, c’est-à-dire une machine-geste qui serait à la fois une machine à déglutir et à injecter, une machine à déféquer et à manger. Une machine déconcertante parce qu’elle « fait » tout en même temps: machine à la fois bouche et cul. Cette machine est la représentation de l’homologation.

6 – Aucune possibilité de nous ancrer dans une posture

Si ce n’est celle qu’Agamben nommera l’« homo-inerte ». Pasolini a l’intuition de ce qu’Agamben conceptualisera, à savoir que ce qu’on met à distance est l’expérience de l’acte et que cette mise à distance entraîne un nettoyage des nuances (le point flou de Salo) annihilant l’homo-actif qui a besoin d’une vision définitive pour filtrer les strates du temps. Les nuances sont fondamentales pour participer au réel. Si ce monde sans nuance devait trouver métaphoriquement un univers plastique qui corresponde à ce basculement dans le nivellement, ce pourrait être le floutage de tout.

7 – Autre disjonction :

ce que Baudrillard appellera le « virtuel » ou l’ « hyper-réel ». La perte du réel dans le virtuel. Serge Daney, dans son article sur Salo, met en évidence ce qu’il nomme la « perte de l’innocence du regard ». À partir des années 70, la nouvelle bourgeoisie érigée en système spectaculaire néo-capitaliste et néo-fasciste a progressivement emballé le binôme marxiste de la contemplation et de l’action dans un non-événement sans domicile fixe, une mise à demeure dans l’absence de demeure.
Selon Daney , « l’innocence du regard se perd dans celui qui, regardant ou filmant le mal, ne pense plus à mal. » Ou comme dit Godard, il ne « filme pas, il laisse filmer JVC ».

8 – Quant au futur : sortir de la nouvelle Préhistoire.

« Quant au futur, écoutez :
vos fils fascistes
vogueront
vers les mondes de la nouvelle Préhistoire.
Moi, je resterai là,
Comme est celui qui rêve son malheur sur les bords de la mer. »
 

Une vitalité désespérée, 1964.

Ici le deuxième volet de cet essai.
 



indiani